Le tutorat en entreprise est une modalité d'accompagnement des alternants à mettre en place dès leur embauche. Il est assuré par un salarié, le tuteur, qui a un rôle important dans l’intégration de l’alternant accueilli et formé au sein de l’entreprise.

Pour qui ?

Toutes les entreprises sont concernées dès lors qu’elles recrutent un alternant.

Dans le cadre d’un contrat de professionnalisation, le tuteur doit :

  • Salarié de l'entreprise qui emploie la personne en contrat de professionnalisation,
  • Volontaire pour être tuteur,
  • Désigné par l'employeur,
  • Justifier d'au moins deux ans d'expérience dans une qualification visée par le contrat de professionnalisation,
  • Le tuteur peut suivre au maximum 3 personnes s'il est salarié et 2 personnes s'il est employeur.
  • L'employeur peut assurer lui-même le tutorat à condition de remplir les conditions de qualification et d'expérience.

Dans le cadre d’un contrat d’apprentissage, le maitre d’apprentissage doit :

  • Être salarié de l’entreprise, volontaire et majeur,
  • Être titulaire d’un diplôme ou d’un titre au moins égal à celui préparé par l’apprenti, et posséder une expérience professionnelle d’au moins 1 an en rapport avec la qualification préparée,
    Ou
  • Justifier de deux années d’exercice d’une activité professionnelle en rapport avec la qualification préparée par l’apprenti.

L’employeur peut assurer lui-même le tutorat dans le respect des conditions précitées. Le tuteur peut suivre les activités de 3 salariés au plus.

Les principales missions 

Le tuteur ou le maitre d’apprentissage désigné a pour mission d’accueillir, d’accompagner, d’évaluer le salarié en alternance et de veiller au respect de son emploi du temps. Il assure la liaison avec l’organisme de formation ou le CFA chargé de mettre en œuvre les actions de professionnalisation ou d’apprentissage et participe à l’évaluation du suivi de la formation.

Branche "Transports routiers de marchandises et activités auxiliaires"

La branche a subordonné l'acceptation des contrats de professionnalisation à la désignation d'un tuteur préalablement formé. Tout tuteur primo accédant, qu'il soit salarié ou employeur, doit suivre ou avoir suivi une formation qui reste valable cinq ans.

Partager