Du 18 au 22 novembre a eu lieu, comme chaque année au mois de novembre, la Semaine Européenne pour l’Emploi des Personnes Handicapées (SEEPH). OPCO Mobilités était partie prenante de cet évènement aux côtés de l’Agefiph.

Au programme : handi job-dating, ateliers de sensibilisation, café RH, présentation des métiers, participation aux événements organisés par nos partenaires, …

Au total, ce sont plus de 50 entreprises qui ont participé aux évènements (soit près de 60 personnes), 60 partenaires régionaux (Agefiph, Cap Emploi, Pôle Emploi, CARSAT, Médecine du travail) et une cinquantaine de demandeurs d’emploi en situation de handicap intéressés par le secteur des transports et de la mobilité.

La réforme de l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés, dont la mise en œuvre intervient dès janvier 2020 a été l’un des sujets à l’honneur de cette semaine du handicap. Les entreprises ont pu bénéficier des interventions de l’Agefiph afin d’expliquer et clarifier les changements dans l’Obligation d’emploi des travailleurs handicapés (OETH).

La nouvelle loi a pour objectif d’inciter au recrutement des travailleurs handicapés par l’emploi direct : ainsi le recours à des prestataires du secteur protégé et adapté ne représente plus une modalité de réponse à son obligation d’emploi. En revanche, sont encouragés tous les moyens d’inclusion dans l’entreprise des travailleurs handicapés, par le biais de stages, de contrats d’intérim, de PMSMP, de mise à disposition par les groupements d’employeurs, …

Les principales évolutions de la loi :

  • La déclaration devient obligatoire pour toutes les entreprises
  • Le taux d’emploi (actuellement 6 %) pourra être révisé tous les 5 ans
  • Les modalités de réponse à l’obligation d’emploi changent
  • Le taux d’emploi se calcule désormais au niveau de l’entreprise et non plus de l’établissement
  • Les entreprises déduiront du montant de leur contribution une quote-part du montant des contrats passés avec les Entreprises Adaptées, les ESAT ou les travailleurs indépendants handicapés
  • Les entreprises de plus de 250 salariés doivent nommer un référent handicap
  • La valorisation de l’emploi des seniors handicapés : chaque bénéficiaire de l'OETH âgé d'au moins 50 ans compte pour 1,5 dans la déclaration

 

Attention : Les modalités de calcul de votre contribution changent ! Anticipez !

Grâce à l’outil de simulation de l’Agefiph, calculez votre contribution, qui sera due en 2021 au titre de l’année 2020

Partager