Domaine : Ressources humaines

Description de la formation :

Classes Virtuelles, Comment ça marche ?

  1. Inscription comme pour n’importe quelle formation
  2. Vous recevez votre convocation et les horaires
  3. A l’heure dite, vous cliquez sur le lien donné et vous retrouvez votre formateur qui alterne, comme en salle, explications et exercices pratiques pétillants & dynamiques.

Cours dynamique grâce à un outil collaboratif de visioconférence adapté avec TEAMS, pas de matériel particulier à part un ordinateur, tablette ou smartphone connecté à internet.

Partage d’écran, échange de fichiers, slide power point & vidéo, chat en live ! 

Objectifs de la formation

Connaître la législation sociale en matière de harcèlement sexuel et d’agissements sexistes. Assurer son rôle de référent vis-à-vis des salariés et d’intermédiaire avec les autres élus et la direction de l'entreprise. Etre identifié comme un acteur reconnu de la prévention au sein de l’entreprise.

Public cible

Référent harcèlement sexuel

Compétences pré-requises

Aucune

Durée

1 jour

Nombre de participants maximum

8

Programme

Les enjeux en matière de lutte contre le harcèlement sexuel et les agissements sexistes

  • Les savoirs indispensables à la mission de référent
  • Lutte contre les violences sexuelles et sexistes dans l’entreprise
  • Les décrets de la loi « Avenir professionnel » du 5 septembre 2018
  • Intégrer les obligations légales relatives à la protection de l'intégrité et de la santé des salariés
  • Définitions et périmètre du harcèlement sexuel
  • Légitimer le dialogue dans l’entreprise pour favoriser la prévention des agissements sexistes

Attributions et moyens dont le référent dispose

  • Mission générale de prévention des RPS et des violences au travail
  • Spécificité de la lutte contre le harcèlement sexuel et les agissements sexistes
  • Echanger avec les salariés : informer et écouter
  • Liberté de circulation dans l'entreprise
  • Affichage obligatoire, mise à jour du règlement intérieur, du document, charte de bonne conduite

Référent sexisme : comment prévenir les risques ?

  • Définir son mode opératoire et développer son savoir-faire d'acteur de la prévention
  • Détecter les situations à risques et les moyens de prévention Identifier les acteurs, leurs rôles et responsabilités
  • Direction et managers, médecin du travail, inspecteur du travail, référents CSE et référents RH

Gestion de crise

  • Intégrer en simultané le devoir du respect de la confidentialité et le devoir d’alerte
  • Transmettre les informations aux interlocuteurs pertinents
  • Gérer les relations officielles et " off " avec la direction et les managers
  • Intégrer les procédures des droits d'alerte et de retrait et les recours contentieux
  • Préparer une phase contentieuse en matière de harcèlement sexuel

Dates des sessions 

  • 19 juin
  • Autres dates : contacter l'organisme de formation

Tarif HT :

600€ HT


S'inscrire à la formation

Accéder à la plateforme d'inscription

Modalités de prise en charge

Vous pouvez bénéficier de l’aide à la formation du Fonds national de l’Emploi, FNE-Formation.

Le dispositif

Le FNE-Formation est une aide attribuée par la Direccte à une entreprise (aide à la formation du Fonds National de l’Emploi). 

Il a pour objet la mise en œuvre de mesures de formation professionnelle, permettant de faciliter la continuité de l’activité des salariés face aux transformations consécutives aux mutations économiques, et de favoriser leur adaptation à de nouveaux emplois en cas de changements professionnels dus à l’évolution technique ou à la modification des conditions de production.

L’ensemble des entreprises ayant des salariés placés en activité partielle sont éligibles pour ces salariés à l’exception des salariés en contrat d’apprentissage ou en contrat de professionnalisation.

Il n’y a pas de critère de taille d’entreprise ou de secteur d’activité.

Tous les salariés, à l’exception des alternants sont éligibles, indépendamment de leur catégorie socio-professionnelle ou de leur niveau de diplôme.

Les engagements de l’entreprise

En contrepartie des aides de l’Etat, l’employeur doit s’engager à maintenir dans l’emploi le salarié formé pendant toute la période de la convention.

Le contrat de travail étant suspendu pendant la période d’activité partielle, l’entreprise doit pouvoir justifier de l’accord écrit des salariés placés en activité partielle pour le suivi de la formation.

En savoir plus

 

Vous bénéficiez des dispositifs de prises en charges en cours d’OPCO Mobilités.

En savoir plus

Partager