Description de la formation

Domaine : Droit et gestion comptabilité

Description de la formation : 

Le traitement standard d’une facture fournisseurs papier est un processus estimé à environ 14€ quand il est réalisé manuellement. En automatisant la gestion des factures, les entreprises peuvent économiser 25% à 50% des coûts de traitement, tout en accélérant le processus global, ce qui a des conséquences directes sur la trésorerie de l’entreprise.

Opportunité de gains significatifs de productivité et de fiabilité sur les processus « purchase to pay » (approvisionnement et paiement) et « order to cash » (ventes et encaissement). Construire et mettre en œuvre un projet de facturation électronique participe au développement de l’entreprise.

Objectifs de la formation :

  • Comprendre les enjeux et les bénéfices de la mise en œuvre d’un projet de facturation numérique
  • Elaborer des stratégies de mise en œuvre dans une double optique de conformité aux obligations règlementaires et d’optimisation de la productivité des processus de back office
  • Maitriser la méthodologie pour construire un projet de numérisation des processus de facturation

Public cible :

Directeurs financiers, Contrôleurs de gestion et leurs équipes, Chefs de projet Si et leurs services, Chefs d’entreprise, Dirigeants

Compétences pré-requises :

  • BTS en comptabilité
    Ou
  • 2 ans d’expérience au sein d’une entreprise (en connaître le fonctionnement et les process de décision).

Durée  : 

9h (7+2h)

Nombre de participants maximum :

15

Programme :

ETAPE 1 : 7 heures de formation en présentiel

À travers l’étude des situations des participants, le formateur traitera les points suivants :

I/ Facturation numérique : Les aspects règlementaires

  • Dématérialisation de la facturation avec le secteur public et le portail CHORUS PRO
  • Les voies possibles de la dématérialisation fiscale
  • Extension de l’obligation aux transactions du secteur privé (B2B)
  • Dématérialisation des documents « factures » et des pièces justificatives
  • Contrôle interne, constitution de la piste d’audit fiable
  • Conservation, numérisation, et archivage électronique

II/ La productivité et l’efficience

  • Au-delà de la dématérialisation des documents, automatiser les processus de traitement « order to cash » approbation et contrôle (workflows) et levier d’optimisation de la trésorerie
  • Choisir la solution la plus adaptée au contexte de l’entreprise et implications des choix
  • PDF avec piste d’audit
  • PDF avec signature électronique
  • XML / EDI XML

III/ Construire et mettre en œuvre un projet de traitement numérique de facture

  • Établir le flux entrant / sortant
  • Diagnostiquer le niveau d’intégration des processus et outils du SI : applications métier, ERP, logiciel de facturation, workflows /archivage/EDI
  • Évaluer le caractère standard des factures émises et reçues et les volumes concernés, recommandation sur le contenu (norme de facturation)
  • Choisir une des solutions proposées supra
  • Organiser la coexistence de circuits papier et de circuits électroniques
  • Mettre en œuvre la facturation électronique dans l’Entreprise

ETAPE 2 : 2 heures de classe virtuelle.

Pour revenir sur les acquis de la formation et les confronter à la réalité de l’apprenant dans son entreprise.

Dates des sessions :

14/05/2020

Tarif HT :

800 € HT


S'inscrire à la formation

Accéder à la plateforme d’inscription

Modalités de prise en charge

Vous pouvez bénéficier de l’aide à la formation du Fonds national de l’Emploi, FNE-Formation.

Le dispositif

Le FNE-Formation est une aide attribuée par la Direccte à une entreprise (aide à la formation du Fonds National de l’Emploi). 

Il a pour objet la mise en œuvre de mesures de formation professionnelle, permettant de faciliter la continuité de l’activité des salariés face aux transformations consécutives aux mutations économiques, et de favoriser leur adaptation à de nouveaux emplois en cas de changements professionnels dus à l’évolution technique ou à la modification des conditions de production.

L’ensemble des entreprises ayant des salariés placés en activité partielle sont éligibles pour ces salariés à l’exception des salariés en contrat d’apprentissage ou en contrat de professionnalisation.

Il n’y a pas de critère de taille d’entreprise ou de secteur d’activité.

Tous les salariés, à l’exception des alternants sont éligibles, indépendamment de leur catégorie socio-professionnelle ou de leur niveau de diplôme.

Les engagements de l’entreprise

En contrepartie des aides de l’Etat, l’employeur doit s’engager à maintenir dans l’emploi le salarié formé pendant toute la période de la convention.

Le contrat de travail étant suspendu pendant la période d’activité partielle, l’entreprise doit pouvoir justifier de l’accord écrit des salariés placés en activité partielle pour le suivi de la formation.

En savoir plus

 

Vous bénéficiez des dispositifs de prises en charges en cours d’OPCO Mobilités.

En savoir plus

Partager